Infertilité masculine les éléments clés

Comment augmenter la fertilité masculine

Tout ce qu’il faut savoir autour de l’infertilité masculine

Dans l’Hexagone environ 10 % des couples ont du mal à avoir un enfant et cela pour différentes raisons. Dans 25 à 50 % des cas, les hommes sont à l’origine du problème.
Un sujet qui commence à s’ouvrir car trop souvent les problèmes de fertilité du couple étaient portées par les femmes.
Aujourd’hui, il est assez logique de réaliser des examens du côté féminin comme du côté masculin.

Scientifiquement parlant, qu’est-ce que l’infertilité ? Quelles sont ses causes et le problème est-il réversible ? Dossier spécial sur l’infertilité masculine.

Ici nous aborderons les sujets :

Qu’est-ce que l’infertilité masculine ?

L’infertilité masculine se définit par l’impossibilité pour l’homme de procréer. Lorsqu’au bout d’un ou de deux ans de tentatives de grossesse, le couple n’arrive pas à avoir un enfant, les médecins parlent de stérilité ou infertilité masculine lorsque l’homme est à l’origine du problème. Pour les spécialistes en la matière, il y a deux types de stérilité chez les hommes. D’un côté, il y a l’infertilité primaire si la personne n’a jamais eu de descendants. D’autre part, il y a l’infertilité secondaire si l’homme a déjà eu un enfant, et cela, quels que soient les moyens utilisés pour y arriver.

Infertilité masculine, les causes :

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de la stérilité chez les hommes. Lorsque les organes génitaux masculins font l’objet d’une obstruction, cela devient une cause de stérilité chez la gent masculine. Souvent, la dilatation des veines qui se trouvent autour du cordon spermatique peu aussi engendre le même problème. Il n’est pas non plus rare qu’une infection qui s’est produite il y a des années cause l’infertilité chez un homme. Chez certains sujets, une anomalie génétique, un déséquilibre hormonal peuvent déteindre sur la qualité des spermatozoïdes. Cela va automatiquement entraîner l’infertilité. Malheureusement, dans certains cas de figure, il est impossible de déterminer la source du problème. À ce moment-là, les médecins parlent d’un cas idiopathique. L’hypoandrogénie est aussi à l’origine de l’infertilité. C’est le terme scientifique indiquant l’insuffisance des niveaux d’hormones androgènes servant à la fabrication du sperme. Les hommes qui sont atteints de ce problème sont dans la grande majorité des cas victimes d’infertilité.

Pour lutter contre infertilité masculine
Booster la fertilité masculine avec Fertimax 2

Infertilité masculine les symptômes

Facile à détecter, l’absence de procréation dans un couple durant plusieurs années est le principal symptôme de la stérilité masculine. C’est surtout le cas, lorsqu’après plusieurs visites chez le gynécologue ou chez le médecin, il a été prouvé que le souci ne provient pas de la femme. En dehors de ce cas, l’impuissance chez un sujet masculin peut être inquiétante, d’autant plus que ce type de problème ne permet pas à un homme de procréer. Lorsqu’un individu de sexe masculin présent se retrouve souvent face à une éjaculation précoce ou à une dysfonction érectile, toutes ces situations devront alarmer le couple. Elles peuvent être un symptôme de stérilité masculine. Certains symptômes de l’infertilité peuvent aussi être difficiles à détecter, surtout, si l’homme n’est pas très attentif à tout ce qui se produit sur son corps. C’est par exemple le cas des déséquilibres hormonaux ou encore de la carence ou de l’absence de pilosité. La gynécomastie ou l’hypertrophie mammaire masculine peut aussi être un symptôme de la stérilité masculine.

Infertilité masculine les profils à risque chez les hommes ?

Tous les hommes peuvent être ou devenir stériles, mais il existe quand même des facteurs qui peuvent accroître le risque d’agénésie chez certains individus. Selon les résultats de quelques études cliniques, les personnes qui font de la radiothérapie, de la chimiothérapie ou tous les autres types de traitements anticancéreux peuvent présenter de plus forts risques d’atteintes de stérilité. Lorsqu’un homme prend l’habitude de s’exposer trop longtemps au soleil ou à des températures trop élevées, il peut aussi devenir plus facilement stérile. Il en est de même pour les sujets qui fument et qui consomment excessivement de l’alcool.
Les hommes ayant subi des interventions chirurgicales comme le curage ganglionnaire lombo-aortique et de l’ablation d’un kyste du cordon spermatique sont plus exposés à la stérilité. C’est aussi le cas des personnes ayant été opérées par voie périnéale. Il ne faut pas non plus oublier le fait que certaines pathologies comme l’insuffisance pancréatique, le diabète ou encore l’hypertension peuvent être à l’origine de l’infertilité masculine.

Infertilité masculine le bon diagnostique

Pour diagnostiquer au mieux l’infertilité masculine, le spermogramme est une référence. Avec cet examen médical, il sera facile d’analyser la qualité et la quantité des spermatozoïdes chez un sujet. Grâce à cet examen, il est possible d’obtenir des nombres exacts des spermatozoïdes. Les médecins pourront aussi avoir une idée de leur niveau de mobilité. De cette analyse pourra aussi ressortir la présence d’éventuelle anomalie chez les spermatozoïdes d’un homme. Pour compléter le spermogramme, les médecins peuvent souvent demander la réalisation d’une échographie des testicules, d’une biopsie testiculaire, l’image du bilan hormonal ou d’autres examens.