Le stress et fertilité ne font pas bon ménage

Zen, patiente et pratique pour une fertilité au top.

Une étude menée par des chercheurs américains mettrait en avant que les femmes en désir d’enfant et sujette au stress tomberaient enceintes moins rapidement.

Même si le stress était déjà connu comme perturbateur de la fertilité, ces mêmes scientifiques ont réussi à trouver une raison possible à ce phénomène.

En effet après avoir menée cette étude sur 274 femmes, dont l’âge varié entre 18 et 40 ans, sans antécédents de problèmes de fertilité, il a été constaté que chez les individus stressés la baisse de fécondité s’élevée à 12%.

Ce résultat à été observé, en analysant la salive de ces femmes afin de détecter le niveau d’alpha-amylase, le marqueur de l’adrénaline, cinq jour avant l’ovulation, pendant l’ovulation et le jour suivant. Celles présentant un fort taux, donc plus stressée que les autres ont rencontré plus de difficultés à tomber enceinte.

Mais attention, rien ne sert de paniquer, il faut en moyenne 104 rapports essais pour tomber enceinte à raison de 4 rapports par semaine pendant 6 mois. C’est votre moitié qui sera ravi de l’apprendre.

Donc patience, zen attitude, pratique régulière sont de mises pour une fertilité au top.

Il est aussi important de respecter une bonne hygiène de vie et apprendre à cibler ses rapports pour encore plus d’efficacité.

Il est possible d’améliorer aussi sa fertilité par l’intermédiaire de complément alimentaire spécifique permettant d’un côté d’améliorer la qualité des spermatozoïdes et de l’autre pour améliorer le cycle Féminin.

bandeau-fertimax